Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De India

De India

Menu
Mauvaise nouvelle...

Mauvaise nouvelle...

Une série d'attentats font au moins 43 morts dans le sud de l'Inde

LEMONDE.FR avec AFP et AP | 25.08.07 | 19h34  •  Mis à jour le 26.08.07 | 09h23

Au moins 43 personnes ont été tuées et près de 80 blessées, samedi 25 août, dans trois explosions survenues quasi simultanément dans la ville d'Hyderabad, dans le sud de l'Inde. Deux explosions sont survenues dans l'auditorium du parc d'attraction Lumbini, où plusieurs centaines de personnes assistaient à un spectacle, et une troisième a eu lieu, à peu près au même moment, dans un marché de la ville, tuant 32 personnes.
Près de 80 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été blessées dans les trois explosions qui se sont succédé à quelques minutes d'intervalle. Certains des blessés sont dans un état critique. "Les billes métalliques placées dans les bombes (...) ont aggravé leur effet meurtrier", a noté le Dr K. Shastry, médecin dans un grand hôpital où ont été admis de nombreuses victimes. Chacun des engins contenait aussi de l'ammoniaque et était doté d'un dispositif de minuterie, a indiqué la police.
 
UNE DIZAINE DE BOMBES DÉCOUVERTES

 
Les forces de l'ordre ont découvert une dizaine d'autres bombes – placées dans des sacs de plastique et dotées de minuteurs – à des arrêts d'autobus, des carrefours et des ponts piétonniers d'Hyderabad, capitale de l'Etat d'Andhra Pradesh. "Il ne fait aucun doute qu'une organisation d'un type ou d'un autre est à l'origine de ces attentats, et qu'elle cherche à ébranler notre unité et notre coexistence pacifique", a déclaré Sri Prakash Jaiswal, secrétaire d'Etat à l'intérieur.

 

Les explosions d'Hyderabad, l'une des plus grandes villes de l'Inde, sont les dernières d'une série d'actes extrémistes qui ont fait des centaines de morts ces deux dernières années dans les grands centres urbains du pays, de New Delhi à Bombay.
La police enquête sur le rôle de groupes islamistes auxquels sont imputés d'autres attentats perpétrés récemment dans d'autres villes. Hyderabad, important centre de technologie de l'information, compte une forte minorité musulmane. La cité n'a pas été épargnée dans le passé par les violences entre communautés hindhoue et musulmane. En mai, onze personnes avaient péri dans un attentat commis contre une mosquée historique de cette ville

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Après les attentats de mai, la presse et les indiens insistaient sur le fait qu'Hyderabad est réputée pour une certaine harmonie qui règnerait entre hindous et musulmans. Un sorte de symbole d'avenir pour tout un pays touché en plein coeur pour terroriser et faire paniquer les gens.

Et la tension ne fait que monter, des affiches officielles sont placardées dans toutes les gares du pays expliquant de façon méthodologique comment reconnaître un terroriste.