Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De India

De India

Menu
Rakhi

Rakhi

Ce mardi 28 août 2007 était célébrée en Inde et dans le monde la fête de Rakhi. (ou Raksha Bandhan: "le lien de protection" en hindi).

Dans la mythologie, Krishna se retrouve avec un doigt blessé. Draupadi, la femme des Pandavas, utilise alors un bout de son sari pour empécher le sang de couler.Krishna, touché, lui dit qu'ils sont dorénavant liés à jamais et qu'il la protégera. Plus tard, dans le Mahabharata, les Pandavas perdent tous leurs biens au jeu contre Duryodhana. Ils en viennent à parier leur femme Draupadi et la perdent, elle aussi. Alors que Duryodhana s'apprète à lui enlever son sari, elle appelle à son secours Krishna qui rallonge à l'infini son sari de sorte qu'il ne puisse jamais être enlevé.

Aujourd'hui, c'est une fête qui est célébrée tous les ans lors de la pleine lune du mois de Shraavana (juillet-août). La soeur attache au poignet de son frère un bracelet. Ce dernier, s'il l'accepte, lui promet protection à jamais et lui offre des cadeaux. N'importe quel homme peut être considéré comme un frère, un cousin ou même un ami et donc reçevoir le bracelet.




-----------------------------------------------------------------------------------

ARTICLE EN FRANCAIS: l'express.mu (madagascar)


“RAKSHA BANDHAN”
Les liens fraternels à l’honneur


 

Les enfants suivent la tradition, comme Yashna et Eishwaree qui rendent hommage aux liens qui les unissent à Hirthik.
Les enfants suivent la tradition, comme Yashna et Eishwaree qui rendent hommage aux liens qui les unissent à Hirthik.
Un frère de cœur n’a pas besoin d’être un frère de sang. La fête Raksha Bandhan l’illustre. Elle est célébrée aujourd’hui par la communauté hindoue. A cette occasion, les filles attachent au poignet de ceux qu’elles considèrent être un frère, un rakhi.

Orné avec éclat ou tissé dans la simplicité la plus pure, le rakhi se porte toute la journée. Il symbolise protection, amour et amitié. Il ne connaît ni les barrières de l’âge, ni celles de la distance, ni même celles de l’appartenance religieuse.

Beaucoup restent fidèles au rendez-vous annuel du Raksha Bandhan. Au fil des ans, cette célébration est devenue une tradition à laquelle l’on ne peut déroger. Raksha Bandhan est empreint d’un message festif mais profond.

“Avec le temps, on concrétise les relations avec les gens avec qui on se sent très proche”, souligne Usha Motah. Pour la jeune femme, le Raksha Bandhan est l’occasion de dire aux proches toute l’importance qu’ils ont à ses yeux. Même la distance n’y change rien. “Cette année, j’attache le rakhi avec quatre personnes. Mon frère, mes deux cousins qui étudient en Inde et un ami tamoul”, raconte Usha Motah. Elle a envoyé les rakhis à ses cousins par la poste il y a dix jours. La tradition exige aussi que le “frère” offre un présent à sa “sœur”.

“Le garçon offre un cadeau symbolique”, explique Bimla Motah, la mère d’Usha. Si la taille ou le prix du cadeau ne compte guère, il a une grande signification et illustre la réciprocité.

Le rakhi lui-même est un symbole de protection. Avant de l’offrir, un rituel doit être suivi. “On fait le aarti afin d’enlever le mauvais œil. On jette aussi des fleurs sur le garçon et on lui fait manger un laddoo et on met le tikka”, explique Usha.


Air de fête

Ses parents ont eux aussi préparé le Raksha Bandhan. Sanjay Motah, qui commence le travail très tôt, sait que ses sœurs viendront dès le matin. Sa femme Bimla rencontrera, quant à elle, ses deux frères dans la journée.

Pour les plus jeunes, le Raksha Bandhan a un air de fête. Parés de leurs plus beaux atours, ils échangent bracelets et cadeaux. Certains sont même exceptionnellement exemptés d’école. “A l’école, on nous a expliqué que le rakhi représente la protection”, explique Yashna Motah, neuf ans.

Etre enfant unique ne veut rien dire. Yashna en est l’illustration. Cet après-midi, elle attachera un rakhi au poignet de Hirthik Mungrah, son cousin et voisin. Deux de ses autres cousins lui rendront visite. Un rakhi attend chacun d’entre eux. La grande sœur de Hirthik, Eishwaree, participera, elle aussi, au rituel.

 

 

Sharon SOOKNAH