Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De India

De India

Menu
Arrivée à l'IIT

Arrivée à l'IIT

Après une nuit au Claridges Hotel (un hôtel de luxe à New Delhi) et une journée avec l'ambassade le 3 août, j'ai déposé mes bagages dans une Guest House à Main Bazaar avant d'aller au Dili Haat  (baazar d'artisanat de chaque région de l'Inde)avec Siddharth et Clémence puis dans un restaurant chinois. Nous avons retrouvé Gunjan pour manger une glace.

Retour à Main Bazaar vers 1h du matin, j'ai très peu dormi: enervée par le départ pour mon lieu d'affectation et départ matinal.

Le lendemain matin très tôt, nous avons pris un rickshaw puis un coolie à la gare, mes bagages étant très lourds.

Le voyage en train s'est très bien passé. Le shatabdi express est un train plus cher mais qui présente l'avantage d'être très confortable, rapide et ponctuel.

Ma voisine de voyage était une jeune fille étudiante en médecine à Aligarh mais originaire de Kanpur. Elle m'a expliqué que Kanpur était, certes, une ville industrielle et polluée mais très intéressante pour le shopping. Ceci m'a rassuré, en effet, Kanpur jouit dans toute l'Inde d'une mauvaise réputation de ville prolétaire et "attardée". Elle rajouta (mais ceci est très connu) que l'iit Kanpur est l'un des meilleurs et que le campus est très agréable.

Arrivée à la gare, je retrouve^, Shubha, la professeur de français de l'iit qui est venu me chercher en voiture. La route qui relie la gare à l'IIT est une route emcombrée par les camions surtout à l'heure de mon arrivée (midi). Le contraste avec Delhi est alors saisissant. J'étais de plus très fatiguée.

Shubha m'explique que j'aurai un niveau 2 (d'environ 14 étudiants) et que mes cours commencent le lundi suivant.

Nous arrivons à l'iit, véritable enclave de verdure, de propreté et de quiétude en Uttar Pradesh! On me montre ma chambre au Visitor's hostel, très confortable.

Je suis invitée à manger chez Shubha avec sa famille. Bien que j'étais très fatiguée, tout s'est bien passé. Rentrée dans ma chambre, je m'endors...