Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De India

De India

Menu
KANK

KANK

Vu le 12 août 2006 au Rave 3 de Kanpur.

Kabhi Alvina Naa Kehna

Producer: Dharma Productions
Director: Karan Johar
Starring: Amitabh Bachchan, Shahrukh Khan, Abhishek Bachchan, Rani Mukherjee, Priety Zinta, Arjun Ramphal (special appearance)
Music: Shankar-Ehsaan-Loy
Lyrics: Javed Akthar

KANK, "fils spirituel " de KHNH du même réalisateur. L'Olympe de Bollywood à l'affiche. Le film a de nombreuses qualités mais pas dans la durée. Les acteurs sont performants, le scénario est original, presque provocateur, pour un bollywood. Une recette explosive:

 Ingrédients

  • La Grosse Pomme version luxe de conte de fées.
  • Un footballeur boiteux caféinomane avéré (sans compter le machouillage de chewing gum).
  • Une fashion victime autoritaire, soit disant indépendante mais toujours superficielle et égocentrique.
  • Un fils à papa amoureux, impulsif en mal d'enfants, très fashion lui aussi.
  • Une frigide, fade qui adore les halls de gare version village des Schtroumpfs. (On aurait du proposer "les mots       bleus " de christophe à la place de "Tumhi dekho na" (cf i like blue)
  • Comme d'habitude, un gosse sacrifié (à tel point qu'on pourrait presque défendre le foot)
  • Une belle-mère apaisante, pour une fois.
  • Un beau père, drôlement tiraillé par le démon de midi version blonde décolorée avec deux de QI. Véritable bulle d'oxygène du film.

Recette

  • Dans la Grosse Pomme, prenez le footballeur et la frigide, mélangez les.
  • Ajoutez les époux légitimes (les fashions) qui tiennent la chandelle inconsciemment sous l'oeil perspicace des beaux parents.
  • Laissez reposer la pâte pendant 3 h 15.
  • Vous obtiendrez un mélange explosif à déguster par moments mais avec modération sous peine de saturation.

 

Les dialogues sont toujours aussi captivants que dans KHNH. Cependant, la dernière demi-heure est très longue et inutilement ultra mélodramatique à tel point que nombre de spectateurs ont quitté la salle peu avant la fin.

A noter: Shahruck Khan, pâle copie de notre Zizou national!!!! Une des scènes les  plus hilarantes du film