Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De India

De India

Menu
Un Bourbon en Inde.

Un Bourbon en Inde.

Généalogie : l'étonnante histoire des Bourbon d'Inde éminences grises des Begums

Dans la ville poussiéreuse de Bhopal, un palais en ruine et quelques tombes chrétiennes chuchotent encore aux visiteurs l'étonnante histoire de ces descendants de la famille royale française des Bourbon qui devinrent éminences grises des Begums, les reines de la cité.
C'est une histoire que narre leur descendant, Balthazar-Napoléon Bourbon, un gentleman-farmer avocat et paysan, à Bhopal, capitale de l'État du Madhya Pradesh (Centre). La porte d'entrée de sa demeure est ornée d'un "Maison des Bourbons" assorti d'une fleur de lys, blason de la dynastie. À côté, l'église fondée par son arrière grand-mère Isabella, où l'on voit le nom des Bourbon inscrit sur des tombes.
Selon la mémoire familiale, un certain Jean-Philippe de Bourbon Navarre arriva en 1560 à la cour de l'empereur Akbar, troisième de la dynastie moghole qui dirigea le pays du début du 16e siècle jusqu'au milieu du 19e. Au 16e siècle en Inde, "il y avait plein d'Européens, de toutes nationalités, errant dans le but de faire fortune", rappelle dans un livre sur les Bourbon le professeur d'histoire anglaise Siobhan Lambert-Hurley.
Les récits de famille disent que Jean-Philippe, fils d'un duc
cousin du roi Henri IV, s'enfuit de France après avoir tué un noble français dans un duel. Kidnappé par les pirates puis échappé de leur griffes, il arriva à Goa sur la côte Sud-Ouest de l'Inde. De là, il réussit à s'attirer rapidement les bonnes grâces de la cour. "Akbar fut si ravi de son apparence qu'il le nomma responsable de l'armée royale", raconte M. Bourbon en se basant sur les textes d'Abu Fazl, ministre de cour qui écrivit Akbar-Namah ou Chroniques d'Akbar, considéré comme le plus grand roi des Moghols pour sa tolérance religieuse et sa bonne administration.
Jean-Philippe devint beau-frère d'Akbar en épousant Juliana Mascarenhas, la sœur d'une de ses épouses. Le couple vécut à Agra, où il fit construire une église, puis à New Delhi à la lisière de laquelle un quartier devenu industriel porte le nom de Lady Julianki Sarai.
C'est au 18e siècle que leurs descendants s'installèrent à Bhopal où leur fortune se maria à celle des Begums. Ces reines dirigèrent Bhopal à partir de 1819 lorsque Qudsia Begum, 18 ans, - première des 4 souveraines - s'empara du trône à la mort de son mari le prince Nawab Nazar Mohammed Khan.
Un descendant des Bourbon, Balthazar, devint son Premier ministre jusqu'à ce qu'il meurt empoisonné en 1830, victime d'intrigues de cour.
Le fils de Balthazar, Salvador qui lui aussi devint Premier ministre, offrit un palais à la fille de Qudsia Begum, Sikander Begum. Sis dans la vieille ville, le palais, Shaukat Mahal,
d'architecture franco-indienne, abrite aujourd'hui une faculté
d'homéopathie et une école de beauté.
Avec l'abolition des titres royaux et des privilèges en Inde en 1971, les Bourbons perdirent leurs royaux patrons et leurs biens. Les descendants des Begums sont depuis devenus rois dans leurs disciplines, avec un ex-capitaine de l'équipe de cricket ou une star de Bollywood. La famille Bourbon n'a elle aujourd'hui comme héritage de ses ancêtres français que leur nom et leur foi dans l'Église catholique romane. Balthazar-Napoléon Bourbon ne parle pas même français.
AFP/VNA/CVN
(05/02/06 )

et dans la presse anglophone indienne:

Bhopal: It's hard to believe that an ordinary middle-class family house in Bhopal shelters people with royal blood. But in his book Le Rajah de Bourbon, Prince Michael of Greece says the owner of the house, Balthazar Napoleon de Bourbon, is a long lost descendant of the Bourbon dynasty. In fact , Balthazar may have more claim to the French Crown than any Greek or French Bourbon descendants.

It all started when Henry the Fourth's nephew visited Emperor Akbar's court in 1560. And since then, his descendants have settled down here.

"I'm very much an Indian. I was born In India and bred here. Whatever I've achieved, I've achieved it in India," says Balthazar Napoleon De Bourbon.

Besides being a lawyer, Balthazar also runs the Bourbon School in Bhopal along with his wife. Two months ago, Prince Michael came down to India and surprised the family of five with this news. Balthazar's eldest son Fredrick is still finding it hard to come to terms with the revelation .

"Prince asked me, 'Yes Fredric, now that you are the eldest, how do you feel' and I told him that is overwhelmingly scary," says Fredrick, Balthazar's son.

In order to confirm Prince Michael's theory, Balthazar is now preparing himself to take a DNA test.

Rubbing shoulders with the first in line to the French Throne would not have been possible had it not been a book by Prince Michael of Greece. But the Bourbons in Bhopal are apprehensive that the revelations made in the book and the royalty status could spell trouble as well.

 
Posted Monday , March 05, 2007 at 18:28
 
Updated Monday , March 05, 2007 at 18:50
 
Merci à Carole pour cette information.